Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Gaëtan  Nom  
 Age  24  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  Expatriation  Durée du séjour  18 mois
 Date de départ  26/06/2006   Note: 4,4/5 - 41 vote(s).
 Description : 

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Gaëtan ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Laos
 Date du message : 29/11/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 De Huay Xay à Pak Beng

La dernière nuit fût mouvementée, mais il fallait quand même célébré dignement l’obtention de mon master, premier diplôme depuis le bac ! Réveil difficile, mais, ô chance, nous avions bien choisi notre hébergement, une douche chaude nous attend. La première depuis dix jours, ça fait du bien, même si l’eau froide, c’est bon pour la peau ! Dernier plat épicé thaïlandais, avant de se diriger vers le poste frontière. Pas de surveillance, il faut aller à un guichet se faire tamponner le passeport, mais il est toujours possible de rentrer dans le pays… C’est pas la même conception des frontières. Une petite barque plus loin, un passage de rivière, et nouveau poste frontière sur l’autre rive. Toujours sans surveillance, on n’aurait eu aucune difficulté à rentrer sans tampon. Surtout vu la queue pour obtenir ce visa, je pensais pas qu’à un petit poste frontalier d’un pays communiste pauvre, il pouvait y avoir autant de monde, comme quoi, une fois de plus, les préjugés…

 

A quelques centaines de mètres de la Thaïlande, sur l’autre rive, le climat, la rivière sont partagés, mais il y a quand même quelques différences notables. Déjà, les douaniers sont encore moins gentils. On devient millionnaire dans le ghetto avec très peu d’euros, payer un sandwich 25000, ça fait toujours un peu bizarre la première fois :-). Et même si le nord de la Thaïlande n’est pas aussi riche que Bangkok, et que la misère est bien présente, il n’y a rien de comparable entre Chiang Khong et Huay Xay, que sépare pourtant qu’une petite rivière : les rues ne sont pas pavés, il y a de la terre partout, beaucoup plus d’ordures, les moyens sont moindres (suffit de regarder les tuk tuk), les gens ne répondent pas aux sourires. Preuve qu’une frontière, ça peut changer beaucoup de choses. Et on sen rend compte en marchant juste 15 minutes dans une toute petite ville frontalière où il n’y a rien, excepté des départs de bateau vers le nord et l’est.

 

Une fois nos billets pour Luang Prabang en poche, c’est parti pour l’attente. Plusieurs formules existent pour rejoindre la deuxième ville du pays, le bateau rapide, entre 4 et 6, une journée, accidents possibles, casque obligatoire, ou le bateau lent, moins cher, 2 jours avec 60 personnes et l’obligation de s’arrêter dans une ville au milieu du parcours. Quitte à être sur le Mékong, autant avoir le temps de l’admirer un peu, alors c’est parti pour deux journées d’inconfort à ne rien faire sur un bateau. Si ce n’est observer le paysage, la vie sur la rivière, les (nombreux) gens qui vivent sur les rives… Tout simplement magnifique !



Etapes :
Ban Houayxay
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty