Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Gaëtan  Nom  
 Age  24  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  Expatriation  Durée du séjour  18 mois
 Date de départ  26/06/2006   Note: 4,4/5 - 41 vote(s).
 Description : 

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Gaëtan ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 28/09/2006
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Whitsundays islands

    Pour le mid semester break, finalement il n’y aura que les Whitsundays. Tant mieux, de toute façon il ne fait pas très beau, enfin disons que ça alterne entre le chaud (enfin le warm, mais on devrait atteindre le hot très bientôt) et la pluie… Et j’ai pu finir mes différents essais et autres workshops avant de partir.


    Les whitsundays islands sont situées en plein milieu de la grande barrière de corail, à environ 1000km au nord de Brisbane. C’est un archipel de 74 îles, au sable blanc et à la mer turquoise. Pour y aller, direction l’aéroport de Brisbane, après 3h de sommeil. Et oui, entre taxi, bus et arrivée au moins une heure en avance dans l’avion, plus l’excitation d’aller voir des poissons multicolores, la nuit fut vraiment courte. Enfin bon, ce n’est que la première d’une très longue série :-). Une heure et demie d’avion plus tard, et après avoir aperçu les différentes nuances dans la mer (l’avion volait très bas), nous (Barbara, Jüergen et moi) avons donc atterri dans un petit aéroport, avec descente sur le tarmac. Mackay, parfaite ville australienne, américaine ou canadienne, il n’y a absolument rien à y faire. Un centre commercial en guise de seul centre ville, et pourtant il y a plus de 80000 habitants… Tant pis, au lieu de visiter on a pris un super petit dèj en attendant notre bus. Et se rendre compte que 1000km plus au nord, et bien c’est déjà un autre climat… Et d’autres paysages aussi, une fois monté dans le Greyhound, on a pu voir que c’est beaucoup plus jaune, même s’il y a divers arbres colorés tirant sur le rose rouge généralement. Au passage, les bovidés n’ont pas tout à fait la même forme qu’en europe, c’est assez étrange, les vaches semblent plus petites et moins grosses. Bon passons sur la morphologie bovine, ce n’est pas l’intérêt de ce voyage.

 

    Arrivée à Airlie Beach, il commence à faire vraiment chaud. Très chaud. Et dire que la moitié de l’année, ils ne peuvent pas se baigner pour cause de méduses (parfois mortelles). Il y a donc un petit lagon juste à côté de la plage, c’est assez étrange. On a également débarqué en plein rassemblement HOG, ce qui est plutôt cool, puisque je n’ai pas vu beaucoup de motos avant ça (peut être les risques d’heurter un kangaroo…). Mastch et Andi étaient sur Heron Island pendant une semaine pour faire de la plongée et observer des poissons, certains ont des cours plus durs que d’autres !!! Après les avoir retrouvés, direction le bateau (enfin le bottle shop puis le bateau). En se rendant à l’agence, mauvaise surprise, il faut encore sortir 60$ pour l’entrée dans le National Park et pour la location des combinaisons anti-piqûres. Pas le choix, même si ce n’est pas la saison des méduses, c’est obligatoire, on ne peux pas plonger sans. Mais on appris plus tard que c’est plus pour éviter les blessures sur le corail, du style de celles de Mastch, deux belles coupures de 10 cm sur chaque jambe.


    Au final, on est 26 ou 27 à monter sur le bateau, pour deux jours et deux nuits. Il n’y a que des jeunes, et une grosse moitié d’européens (l’autre est américaine…). Après avoir trouvé notre bateau, le New Horizon, on a commencé à avoir un peu peur… Parmi tous les bateaux, un seul se démarque au niveau état, et c’est le notre. Il n’est finalement pas si mal, et après avoir suivi les instructions de l’équipage, très G.O. (« voila votre nouvelle maison pour les deux prochains jours wouhou » en nous gratifiant de signes à la Brice, et ils nous annoncent aussi certaines règles à respecter pour éviter les amendes à la Vegemite, une sorte de nutella australien immangeable, j’essayerai d’en ramener), et découvert notre super cabine, on a fini par partir d’Airlie Beach. Mer turquoise, et apéro devant le coucher de soleil, bien sympa. Après une courte nuit (lit le plus pourri, sous l’escalier à côté du générateur), nous sommes arrivés sur Whitsunday Island (la plus grande et la plus réputée des îles). Débarquement matinal, après un lever à 6h30, pour aller découvrir Whiteheaven beach (littéralement la plage du paradis blanc). C’est vraiment magnifique, l’eau a différentes couleurs, du bleu foncé au turquoise, et le sable est ultra fin et blanc. On a également pu apercevoir des gros varans (30-40cm) dans une forêt qui ressemble énormément à ce qu’on a l’habitude de voir en Europe, avant de descendre sur la plage,. Et là c’était tout simplement génial, avec des raies à quelques cm, des lemons sharks (inoffensifs). Mais on ne s’est pas baigné, juste promener avec les pieds dans l’eau, notre emploi du temps était un peu chargé. Et le temps n’était pas excellent, enfin on n’avait pas le ciel tout bleu.


    Après le retour sur le bateau, et un déjeuner frugal pour ma part (les pâtes, je préfère éviter quand il fait aussi chaud et juste avant de faire des efforts phyisques), c’est parti pour la plongée. Et malgré toutes les recommandations que l’on peut faire, je suis quand même resté quelques heures à lire sur le pont, donc pas très en forme l’après midi. Après avoir revêtu nos super combis, et avoir reçu les dernières instructions, en route pour la plage. D’abord introduction à la plongée avec Jüergen (des 5 nous sommes les deux seules à ne pas avoir notre brevet), et ensuite apnée. Les 15 minutes de plongée sont vraiment trop courtes, mais ça m’a permis de voir que je ne pourrais pas passer mon brevet : impossible d’égaliser la pression au niveau auditif, ça fait vraiment mal, tant pis. Et malgré quelques petits problèmes (un sud coréen qui ne sait pas nager dans notre groupe, ma ceinture qui me faisait remonter, je ne devais pas être assez lesté), c’est vraiment magique de nager dans une telle mer. On a l’impression d’être dans un aquarium, même si jen’ai pas vu Némo (enfin j’en ai vu des blancs et noirs). Tout bouge vraiment, les anémones, il y a des milliers de poissons de toutes les couleurs, le corail également. Le seul truc désagréable, c'est qu'on a beau avoir des combis, et être dans une eau à 24°C, et bien au bout de 20 minutes, on grelotte. Ce qui fait qu'on a du sortir plus tôt que les 3 heures qui nous étaient accordées. Enfin bon j’essayerai quand même de mettre les photos assez vite, Andi et Barbara avaient des boîtiers étanches et apparemment on a réussi quelques photos sous marines.



    Le vendredi soir fut plus calme (et plus douloureux aussi, vive les coups de soleil), sauf pour un des américains : même si c’est vrai que l’eau sur le bateau était de couleur plutôt jaunâtre, il ne faut cependant pas oublier d’en boire… Petit malaise, qui aurait pu assez mal finir si personne ne s’était trouvé dans l’escalier pour le rattraper. Enfin bon, soirée relativement calme, entre jeux de cartes et discussions. Lever pour moi vers 6h, pas un bruit devant une mer turquoise, c’est vraiment agréable. Et l’équipage qui a la bonne idée de mettre Stairway to heaven (Loulou tu aurais adoré), c’est vrai qu’on s’en approche.Retour au snorkelling le matin, pour aller voir Elvis. C’est un très gros poisson (plusieurs mètres), mais c’est dommage d’en faire une telle attraction touristique : tous les équipages arrivent avec du pain pour qu’on puisse l’admirer… Enfin bon, une matinée encore très agréable, même si le soleil avait encore tendance à se cacher. Et un départ beaucoup trop tôt, même si j’ai l’impression que le voyage a duré une semaine. Il s’est passé tellement de choses en si peu de temps, et cet endroit est vraiment magnifique. Petit bémol quand même, je trouve dommage que ce soit si touristique, puisqu’on est en train de tout détruire : le samedi matin, il n’y avait pas moins de 11 bateaux dans la crique pour aller voir Elvis… Et entre l’accès pour tous et la préservation, je pense que malheureusement trop de personnes y vont sans respecter l’endroit, et que tout cela va bientôt disparaître.



    C’était quand même une super expérience, ou je n’ai fait que suivre, on a rencontré des gens supers sur le bateau, on a vu des paysages magiques, j’ai fait mon baptême de plongée. Même si le bateau n’était pas le mieux, la bouffe pas top, l’équipage était quand même sympa, mais je pense que ça doit être mieux de le faire par soit même en louant son propre bateau. Mais bon, c’est sûr que ça donne envie d’y retourner (même si au total, ça m’a coûté beaucoup plus cher que prévu), et même si à Mackay il n’y a rien, les étudiants de l’université de central queensland doivent quand même en profiter tous les week end…



Etapes :
Whitsunday Group
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty